Maintenance de votre chauffage gaz & fioul
Depuis 30 ans à votre service
Sur Bourg-en-Bresse et sa région
Dépannage 6 jours sur 7 - 04 74 22 71 92

Chauffage au gaz

    Dans le but de garantir votre sécurité et de limiter les risques, l’entretien complet de votre chaudière fioul par un professionnel qualifié a été rendu obligatoire et doit être réalisé chaque année (Décret n° 2009-949 du 9 juin 2009 et l'arrêté du 15 septembre 2009).
    Cet entretien réalisé de façon régulière, permet d’augmenter la durée de vie de votre chaudière et ainsi de limiter les risques de panne.
    Une chaudière entretenue vous fera réaliser des économies d’énergie et vous permettra de réduire votre consommation de gaz.

    Lors de cette visite annuelle, le technicien effectue les opérations suivantes :
    • Nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de la veilleuse, de l’extracteur (si incorporé dans l’appareil)
    • Vérification du circulateur (si incorporé dans l’appareil)
    • Vérification des dispositifs de sécurité de l’appareil
    • Vérification de l’état, de la nature et de la géométrie du conduit de raccordement (voir NF P 45-500)
    • Vérification des débits de gaz et réglage éventuel, si cette procédure est bien prévue par le fabricant
    • Evaluation du rendement de la chaudière
    • Evaluation des émissions de polluants atmosphériques
    Dans le cas d’une chaudière raccordée à une VMC (Ventilation mécanique contrôlée) gaz :
    • Vérification fonctionnelle de la sécurité individuelle équipant ladite chaudière (Arrêté du 25 avril 1985 et ses additifs)
    • Nettoyage du conduit de raccordement (Arrêté du 25 avril 1985 et ses additifs)
    Dans le cas d’une chaudière équipée de brûleurs à air soufflé :
    • Mesure de la température des fumées
    • Mesure de la teneur en dioxyde de carbone (CO²) ou en oxygène (O²) dans les fumées
    Dans le cas d’une chaudière à circuit de combustion non étanche (type B) :
    • Mesure, une fois les opérations de réglage et d’entretien de l’appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO) dans l’ambiance et à proximité de l’appareil en fonctionnement conformément au guide méthodologique
    • Vérification que la teneur en monoxyde de carbone mesurée est inférieure à 50 ppm
    Cette liste des points de contrôle n’est pas exhaustive, le technicien se réfère aux préconisations spécifiques des constructeurs.

    A l’issu du rendez-vous, il vous remet directement l’attestation d’entretien à conserver.